Voyage dans la mémoire de mes cellules de Claude Onillon

Voyage dans la mémoire de mes cellules de Claude OnillonDifficile, difficile de dire ce que j’ai pensé de ce livre, tant il est séduisant par certains points et très décevant par un grand nombre d’autres. L’histoire nous conte la jeunesse d’un jeune paysan nommé Océ, dont le corps a été choisi avant même sa conception par un ange pour sa nouvelle réincarnation terrestre. Cela va lui permettre de côtoyer deux mondes, celui matériel de la vie “ réelle ” et celui d’à côté, celui des esprits bienveillants ou malfaisants qui influent sur les humains.

Le début, la première moitié du roman, est assez bien écrit, pas mal pensé et se lit avec intérêt. C’est ensuite que ça se gâte, quand il s’agit de donner une cohérence et un but à ce qui a été décrit : Océ dans son adolescence se retrouve pris de visions mystico-bibliques, se déroulant dans des sortes de mondes parallèles, qui si elles ne sont pas mauvaises arrivent comme un gros tas de cheveux dans la soupe ; on eût peut-être pu en faire un recueil de nouvelles, certainement pas les placer dans ce roman pour cacher que l’auteur est subitement tombé en panne d’inspiration. Du coup, on perd progressivement tout l’intérêt qui avait été soulevé lors des premières pages.

Dommage, d’autant plus que le style, des phrases faites de mots simples, mais plutôt longues et la plupart sans aucune virgule, rappelait vraiment une sorte de récit biblique. Encore une bonne idée de départ mal exploitée.

 

Chronique de Olivier ‘1091’ Bourdy

Éditeur Éditions des écrivains
Auteur Claude Onillon
Pages  237
Prix 18,17€

Nous en pensons ...

Notre avis

2.4

Encore une bonne idée de départ mal exploitée.

User Rating: Be the first one !

A propos de Richard

Richard
"Ça mériterait un bon coup de pinceau" que j'ai eu la folie de dire. "Tiens voila les clés" fut leur réponse. Voila comment on se retrouve webmaster chez PdE...

Consulter aussi...

« Le club des Punks contre l’apocalypse Zombie » de Karim Berrouka

Paris n’est plus que ruines. Et le prix de la cervelle fraîche s’envole. Heureusement, il …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.