« Les Derniers Parfaits » de Paul Beorn

Au XXIIe siècle, la guerre entre le royaume de France et l’Occitania prend un tour nouveau : aidée par des démons, dont l’emprise mentale sur les hommes suffit à elle seule à faire gagner des batailles,

l’Occitania prend le dessus. Villes et armées tombent comme des mouches devant leurs troupes. Parmi celles-ci, quatre prisonniers francs, Christo, Mousse, Luquet et Haveron, parviennent à s’échapper sur un coup de chance.

Situés derrières les lignes Cathares, ils décident de traverser tout le pays ennemi pour aller demander de l‘aide au prince du royaume franc, qui est actuellement en train de guerroyer en Espagne…

C’est à une aventure dans une bifurcation de l’Histoire à laquelle nous convie Paul Beorn. Un monde où la magie a modifié en profondeur, à la fois, les forces en présence et la géographie, où beaucoup d’habitants sont doués de pouvoirs. Les quatre fugitifs dévoilent les leurs au fur et à mesure des épreuves qu’ils affrontent pour parvenir en Espagne.

Le rythme est très soutenu, les rebondissements nombreux et les révélations introduites intelligemment. On peut par contre regretter un trop-plein de rebondissements, de moments où la situation va de Charybde en Scylla… cela finit par lasser un peu. Les Derniers Parfaits reste quand même un roman très prenant, plus sombre, par certains côtés, que d’autres œuvres de l’auteur, et sa dimension historique est un plus appréciable.

Chronique d’Olivier ‘1091’ Bourdy

Nous en pensons

Notre avis

3.0

C’est à une aventure dans une bifurcation de l’Histoire à laquelle nous convie Paul Beorn. Le rythme est très soutenu, les rebondissements nombreux et les révélations introduites intelligemment. On peut par contre regretter un trop-plein de rebondissements, de moments où la situation va de Charybde en Scylla… cela finit par lasser un peu. Les Derniers Parfaits reste quand même un roman très prenant, plus sombre, par certains côtés, que d’autres œuvres de l’auteur, et sa dimension historique est un plus appréciable.

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

Avatar
L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« La Chanson d’Arbonne » de Guy Gavriel Kay

Guy Gavriel Kay est spécialiste du récit uchronique ou plutôt de l’Histoire parallèle. La Chanson …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.