« L’Age noir de l’Empire » de Jean-Pierre Fontana

"L'Age noir de l'Empire" de Jean-Pierre Fontana
« L’Age noir de l’Empire » de Jean-Pierre Fontana

L’âge noir de l’Empire est le second tome de La Geste du Halaguen.

Je me souviens très bien de l’ins­tant où mon regard s’était posé sur la couverture du premier opus: Naalia de Sanar : « Quoi! De la Science-Fantasy ! Mais c’est de l’hérésie! », m’étais-je exclamé en posant le pommeau de mon épée sur mon cœur. Et bien, non, mes frères accros de fantasy pure, la science-fantasy n’est pas un blasphème, ni une voie ténébreuse à travers les recoins les plus obs­curs de l’imaginaire. Lâchez vos saintes reliques et laissez-moi vous conter mon aventure.

Le monde de Naalia est un monde moyenâgeux dans lequel il existe des traces du passage d’une civili­sation ancienne à la technologie très avancée. Le « Séquençaire », le chef d’une horde de barbare enne­mie de l’Empire, a découvert cer­taines de ces traces et en particulier des portes inter mondes qui pour­raient lui offrir gloire et supréma­tie. Une prophétie annonce que seul un enfant pourrait se dresser contre le tyran. C’est cet enfant, Silgan, que Naalia et les siens s’é­vertuent à protéger. Classique, me direz-vous?

En effet, mais c’est un plaisir de deviner les technologies décrites avec des mots de profanes que la plupart des personnages assimi­lent à de la magie. Toutefois, ce décalage de perception aurait pu être d’avantage eXploité. L’auteur aurait pu approfondir la crainte superstitieuse de certains devant des phénomènes qui les dépassent et ne pas se contenter d’en parler avec une ironie certes juteuse à souhait. De même, les témoins de ces phénomènes ne montrent pas une grande curiosité et font preu­ve d’un certain stoïcisme alors qu’ils devraient harceler de ques­tions ceux qui en sont respon­sables. Mais ceci permet à l’auteur d’entretenir le mystère jusqu’au bout en emportant le lecteur dans un tourbillon de péripéties à l’issue incertaine.

Ce second volet reprend le même canevas de rédaction (tout aussi efficace) que celui du premier tome. Le récit est enrichi de mémoires de personnages, de légendes et de notes historiques sur l’Empire, ce qui lui donne une grande profondeur. De plus, l’au­teur exploite de solides connais­sances du Moyen-Age pour donner un grand réalisme à ses scènes de batailles et de sièges. L’écrivain laisse parfois sa plume déverser des torrents de pulsions humaines, il n’hésite pas à décrire de façon très crue certaines scènes de vio­lence particulièrement pénibles ou certains actes sexuels peu com­muns. Certains diront que le récit gagne ainsi en intensité drama­tique, d’autres apprécieront peut ­être moins.

La trame géopolitique est très fouillée, les intrigues et complots sont légions et le double jeu de certains personnages ainsi que leur psychologie audacieuse réserve d’énormes surprises. Mais je n’en dirais pas plus, je ne veux pas courroucer le Dieu du suspens, d’autant plus que ce suspens est également rythmé par un habile enchaînement de chapitres.

Pour conclure, je dirais que ce livre sera loin de vous laisser indifférent, je dirais même que vous pourriez bien vous décou­vrir de nouvelles pulsions de lec­ture. Pour ma part, ma seule frus­tration a été de me rendre compte que ce second volume n’allait pas répondre aux questions innom­brables que je m’étais posées depuis le premier tome. Il faudra certainement attendre le troisiè­me volet pour avoir des révéla­tions sur l’origine de l’univers décrit avec tant de passion par Jean-Pierre Fontana.

 

Chronique de David Gibert

Editeur L’Atalante
Auteur Jean-Pierre Fontana
Pages 496
Prix 18€

Nous en pensons ...

Notre avis

3.7

Pour conclure, je dirais que ce livre sera loin de vous laisser indifférent, je dirais même que vous pourriez bien vous décou­vrir de nouvelles pulsions de lec­ture.

User Rating: 4.65 ( 1 votes)

A propos de Mourad

Mourad
Participe au comité de lecture d'AOC (qui a dit pas régulièrement ?) et donne des coups de main sur le site ou sur tout un tas d'autres sujets (qui a dit c'est trop vague ?).

Consulter aussi...

« La chute des rois, Troie – 3 » de David et Stella Gemmell

Enfin arrive à son terme l’épopée troyenne, dont les deux premiers tomes ont été présentés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.