« La séparation » de Christopher Priest

La séparation de Christopher PriestRécit étrange que nous livre là Christopher Priest, étrange et fascinant, glissant et envoûtant. La Seconde Guerre mondiale a commencé, l’Angleterre est soumise à un Blitz destructeur, mais ni l’Union Soviétique ni les États-Unis ne sont encore entrés dans la danse. L’histoire pourrait suivre le cours que nous lui connaissons, mais c’est sans compter sans l’avion qui emporte Rudolf Hess vers la Grande-Bretagne. Dans ses bagages, une proposition de paix avec le Reich.

Que va-t-il se passer ? Dans ce livre, deux réalités s’affrontent et s’interpénètrent : la nôtre et l’autre, celle où la paix aurait été signée dès 1941. Symboles de cette lutte, deux frères jumeaux, Joseph et Jacob (une allusion biblique ?). L’un et l’autre ont participé aux jeux de 1936 à Berlin. Mais le premier, au départ peu intéressé par le danger du nazisme, est devenu pilote de bombardier alors que l’autre, militant antifasciste, est un pacifiste de la première heure, objecteur de conscience et volontaire dans la Croix-Rouge. Au final, qui choisira la réalité, qui expulsera-t-elle ?
Cette vaste fresque permet à l’auteur d’explorer les zones d’ombres de notre histoire. Derrière les discours officiels et le manichéisme, il montre un Churchill menteur et va-t’en-guerre (un clin d’œil à Bush et au conflit irakien ?). Il pose aussi une éternelle question : entre realpolitik et refus du réel, y a-t-il un juste milieu ?
Si notre réalité était un parquet, Priest serait de ceux qui, comme Dick en son temps, s’amuserait à le cirer à l’huile de lin pour mieux nous voir faire des pirouettes. Il y réussit, c’est indubitable, car au sortir de la Séparation, on est pris d’un vertige. Les bons choix ont-ils été faits ? Y avait-il même place pour un choix, au milieu des rêves impossibles ? La prochaine fois qu’on ouvrira un livre de Priest, il faudra penser à se munir de semelles adhésives.

 

Chronique de William ‘1496’ Blanc

Éditeur Folio SF
Auteur Christopher Priest
Pages  496
Prix 7,40€

Nous en pensons ...

Notre avis

4.3

Si notre réalité était un parquet, Priest serait de ceux qui, comme Dick en son temps, s’amuserait à le cirer à l’huile de lin pour mieux nous voir faire des pirouettes.

User Rating: Be the first one !

A propos de Richard

Richard
"Ça mériterait un bon coup de pinceau" que j'ai eu la folie de dire. "Tiens voila les clés" fut leur réponse. Voila comment on se retrouve webmaster chez PdE...

Consulter aussi...

« Les pierres de fumée – 1, 2 & 3 » d’Eric Boisset

Les humains et les roomajads, des lézards humanoïdes, vivaient jadis en bonne intelligence. Ils s’affrontent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.