« La guerre des deux lunes » de Mathias Moucha

Depuis trois ans la République de Tyrène multiplie ses succès en matière de conquêtes. Gouvernée par le Segonte et mage Syllion, elle est menacée de graves tensions. Le sénat est le lieu de la lutte entre les partisans du Segonte et ceux de la paix. Officier des Troupes Grenat et frère cadet de Syllion, Elryn découvre que son aîné est l’investigateur d’un complot contre le Sénat. Choisissant de sauver la République, il se lance dans une guerre fratricide.

Face à ce complot et à de multiples révoltes, Tyrène saura-t-elle résister ? Le Sénat tombera-t-il ? Elryn doit-il faire confiance à l’aventurière qui l’aide à plusieurs reprises ?

 Pour son deuxième roman, Mathias Moucha nous livre le premier tome réussi d’une saga prometteuse. Une écriture qui vous enveloppe, vous transporte dans un autre univers. Des ingrédients qui ne laissent pas indifférents : une lutte fratricide, des meurtres, des secrets, de la magie, des personnages ambigus, des guerres, des sentiments troubles.

Nous suivons les aventures d’Elryn confronté à une situation qui le dépasse, l’obligeant à faire des choix et à évoluer. Évolution aussi de Syllion qui doit souvent choisir entre ses ambitions et essayer de « sauver » son frère. Nous avons là un roman initiatique, une étape vers l’âge adulte. Tout choix entraîne des conséquences qu’il faut assumer. Et c’est ce que découvrent certains personnages.

 L’auteur a pris soin de bien organiser le monde où se déroule l’action. Et de construire une histoire et une mythologie intéressantes. Nous pouvions craindre, au vu de l’étendue géographique du monde, de nous perdre entre les différents peuples. Mais l’ensemble demeure clair. Néanmoins, le grand nombre de personnages et leur diversité empêchent certains développements. Certains événements et personnages ne sont pas assez fouillés, comme Jadet ou Adharbal. Pourtant, cela aurait ôté un certain charme propre aux séries, aux histoires longues. Le sentiment à la fin de ce volume est de la curiosité mêlée de tristesse. Certains personnages attachants sont morts. Certains buts sont encore obscurs. Intéressant de voir comment l’ambition provoque un immense gâchis au niveau des relations fraternelles, mais aussi au niveau de la République. Comment les personnages vont-ils évoluer ? Tyrène va-t-elle connaître la paix ?

Nous avons là une saga digne du Trône de Fer ou du Secret de Ji. Cependant, nous n’en sommes qu’au premier tome. Il convient de lire le prochain pour savoir si l’essai sera transformé ou non.

Chronique d’Isabelle ‘1665’ Le Gac

Nous en pensons

Notre avis

4,1

Pour son deuxième roman, Mathias Moucha nous livre le premier tome réussi d’une saga prometteuse. Une écriture qui vous enveloppe, vous transporte dans un autre univers. Des ingrédients qui ne laissent pas indifférents : une lutte fratricide, des meurtres, des secrets, de la magie, des personnages ambigus, des guerres, des sentiments troubles.

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

Christian
L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« L’Atlantide retrouvée ? » de Jacques Collina-Girard

Si le mythe de l’Atlantide vous fascine, si la mythologie, l’archéologie, la préhistoire, l’ethnologie ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.