Speculoos ou vivre sur une autre planète

Vue d'artiste depuis l'une des planètes découvertes, avec l'étoile naine TRAPPIST-1 en fond Credit: ESO/M. Kornmesser
Vue d’artiste depuis l’une des planètes découvertes, avec l’étoile naine TRAPPIST-1 en fond
Crédit: ESO/M. Kornmesser

Mais quel est le lien entre le délicieux petit gâteau flamand et vivre sur une autre planète, me direz-vous ? Aucun, parce qu’en l’occurrence, Speculoos désigne le « Search for habitable Planets EClipsing Ultra-cOOl Stars » (soit la Recherche de planètes habitables éclipsant des étoiles ultra-froides), une étude menée par l’Université de Liège (ah, quand même, il y a un lien !).

Le vieux rêve de la Sf deviendrait-il réalité ? Bon, ne nous emballons pas, on n’en est pas encore là ! Mais n’empêche… Pensez donc, trois exoplanètes « potentiellement habitables » viennent d’être découvertes en orbite autour d’une étoile naine. Il s’agit de planètes d’une taille similaire à celle de la Terre, situées à portée des télescopes de dernière génération – c’est-à-dire tout de même à quarante années-lumière de la Terre. Elles vont maintenant être étudiées de près, afin d’essayer de détecter la présence d’eau, puis de traces d’activité biologique dans leur atmosphère.

Alors, on est évidemment encore très loin de l’exploration de planètes habitables, encore plus de l’installation d’humains sur de telles planètes, mais après tout, on peut rêver, non ? D’autant plus que l’étoile TRAPPIST-1 n’est qu’à 40 années lumières de chez nous.

A propos de Syl

Syl
Fervente adepte des cultures de l'imaginaire (et des autres), curieuse de tout (et du reste), boulimique du verbe (qui a dit, mais pas que ?), enfin et accessoirement présidente du concours Visions du Futur (pots de vin acceptés).

Consulter aussi...

Intel Shooting Star : 500 drones en action

Tout le monde connait l’entreprise Intel, celle là même qui crée les micro-processeurs au sein …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.