« Les Roues du Destin » de Megan Lindholm

Pour ceux qui n’ont pas lu les premiers tomes, Ki appartient au peuple nomade des Romni. Les Harpies ont tué son mari et ses enfants. Elle erre en solitaire, jusqu’au jour où elle recueille, à bord de sa roulotte, Vandien, vagabond comme elle. Ensemble, ils affrontent tour à tour les Harpies, les Ventchanteuses et le Limbreth. Au fil de leurs aventures, l’amour naît entre ces deux blessés de la vie.

Dans ce nouvel épisode, le couple se voit confier un étrange adolescent, Gotheris, surnommé Cabri. Bientôt se joint à eux une jeune fille, Saule, qui veut rejoindre son fiancé. Elle les incite à se débarrasser de Cabri qui serait, selon elle, un “voleur de rêves”. Partagés entre la crainte de ce pouvoir mystérieux, la pitié pour un être en butte à la haine à cause de sa différence, et l’exaspération contre les caprices et les querelles des deux adolescents, Ki et Vandien ont bien du mal à gérer la situation. Pourtant, Vandien s’attache à Cabri et le traite comme le fils qu’il n’a pu avoir.
Les voyageurs doivent aussi faire face aux Brurjans, redoutables prédateurs auxquels le Duc, qui exerce sa tyrannie sur la contrée inhospitalière où se déroule l’histoire, a confié la police. Pour couronner le tout, Ki et Vandien sont mêlés, malgré eux, à un tortueux complot politique. Pris dans les remous d’une lutte implacable, Ki et Vandien se soucient peu de quel camp triomphera : ils n’ont de pitié à attendre d’aucun d’eux. L’angoisse de perdre l’autre agit comme un révélateur sur chacun de nos deux héros. Pour Vandien, plus rien ne compte que la volonté de sauver Ki ou de la venger, pas même le code d’honneur auquel il tenait tant. Quant à Ki, force lui est de s’avouer que sa vie n’a plus de sens si son compagnon meurt.
Une fois de plus, Megan Lindholm entraîne le lecteur dans une intrigue riche de suspense et de rebondissements, de passions qui s’affrontent, de personnages complexes et attachants. Sans oublier un tournoi palpitant où se joue le sort de tous les protagonistes.

 

Chronique de Marie-Renée ‘1366’ Lestoquoy

Éditeur Mnémos
Auteur Megan Lindholm
Pages  344
Prix 20,50€

 

Nous en pensons ...

Notre avis

3.5

Une fois de plus, Megan Lindholm entraîne le lecteur dans une intrigue riche de suspense et de rebondissements.

User Rating: Be the first one !

A propos de Richard

Richard
"Ça mériterait un bon coup de pinceau" que j'ai eu la folie de dire. "Tiens voila les clés" fut leur réponse. Voila comment on se retrouve webmaster chez PdE...

Consulter aussi...

« Poussière fantôme » d’Emmanuel Chastellière

1917, Montréal. Elizabeth McKenzie, jeune et jolie scientifique peu soutenue par ses pairs, a émigré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.