« iRachel : l’amour n’a pas besoin de mise à jour » de Cass Hunter

Aidan et Rachel se sont connus à l’université, se sont aimés, se sont mariés et sont devenus les heureux parents de Chloé. De caractères très différents, ils sont complémentaires.

Aidan est un homme qui cultive son bonheur. Doté de peu d’ambition, il travaille dans une association d’aide aux chômeurs de longue durée et adore son boulot. Rachel est la plus brillante des deux. Dotée d’une intelligence hors norme, elle a intégré un laboratoire où elle travaille sur l’intelligence artificielle.

Avec Luke, son coéquipier, ils mettent au point, dans le plus grand secret, des robots pouvant interagir avec leur entourage. Quand Rachel apprend que, comme sa mère avant elle, elle peut être victime d’une rupture d’anévrisme, elle choisit, seule, de ne pas tenter l’opération qui la sauverait sans doute, mais de parier sur le fait que rien n’arrivera.

Seulement l’accident arrive et Rachel meurt alors que Chloé n’a que 15 ans. Aidan est dévasté, mais le pire semble à venir. Car Rachel a anticipé sa mort et elle a mis au point une stratégie pour obliger Luke et Aidan, qui se détestent cordialement, à continuer ses travaux après sa mort.

iRachel va faire irruption dans leurs vies. Le travail de deuil en sera-t-il facilité, ou, au contraire, sera-t-il encore plus difficile ? J’ai été totalement conquise par ce roman, extrêmement émouvant, où l’anticipation est très proche de la réalité. Qui sait d’ailleurs si des iRachel n’existent pas déjà quelque part dans des labos secrets ?

Ici l’IA, de par la volonté de sa créatrice, est confrontée au monde réel et son interaction avec Aidan et Chloé, dans des circonstances tragiques, est passionnante. On se prend à aimer cette créature qui est bien l’héroïne centrale du roman. Autour de Chloé et d’Aidan, les autres héros de ce roman, on retrouve des personnages secondaires bien campés : Luke, le collègue bougon et solitaire de Rachel, et surtout Sinead, la maman de Aidan, atteinte de sénilité.

Le tout est bien écrit, avec des chapitres courts qui laissent la parole aux différents protagonistes à tour de rôle. L’intrigue est ainsi toujours soutenue et le dénouement difficile à imaginer. Un roman qui se lit d’une traite, à découvrir d’urgence…

Chronique de Michelle ‘1642’ Gagnère

Nous en pensons

Notre avis

4.0

Le tout est bien écrit, avec des chapitres courts qui laissent la parole aux différents protagonistes à tour de rôle. L’intrigue est ainsi toujours soutenue et le dénouement difficile à imaginer. Un roman qui se lit d’une traite, à découvrir d’urgence...

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Toxic saison 1, volumes 1 et 2 » de Stéphane Desienne

Imaginez un monde entièrement dominé par les zombies, jusque-là pas de problème  ! Mais ajoutez …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.