« Temps » de Stephen Baxter

Temps de Stephen BaxterReid Malenfant, renvoyé de la NASA, est à la tête de plusieurs entreprises florissantes, il est secondé dans ses affaires par son ex-femme, qui tente de l’empêcher de se jeter dans des aventures industrielles sans lendemain. Mais après sa rencontre avec Cornélius Taine, mathématicien de génie et auteur d’une théorie sur la fin prochaine de l’humanité, il va décider de se lancer à la conquête de l’espace.
Après avoir reçu un message du futur, il monte une expédition afin d’atteindre un astéroïde qui semble être la clé de l’avenir pour le genre humain. Il faut noter que cette première expédition est pilotée par un poulpe rendu intelligent et amélioré par l’équipe de Reid Malenfant, ce qui ne sera pas sans conséquence sur la suite de l’aventure.
C’est alors que les ennuis commencent, le gouvernement des États-Unis veut reprendre les choses en main, car la population a peur devant la fin du monde annoncée, sans compter que des enfants des quatre coins du monde se révèlent plus intelligents que les plus grands savants, ce qui inquiète avant qu’on ne les ressente comme une menace.
Des problèmes de société terriens au cosmos et aux théories les plus avancées de la mécanique quantique ou des univers multiples, rien ne nous sera épargné (pour notre plus grand plaisir).
La force du roman est de commencer doucement par l’histoire d’un astronaute raté, pour dépeindre ensuite une théorie de la fin des temps, qui brasse les derniers développements de la physique sur la création des univers, leur développement et leur mort.

Stephen Baxter a rédigé ce premier tome des « univers multiples » en intitulant chacun de ses chapitres ou mini-chapitres par le nom d’un personnage, le chapitre en question lui étant consacré, avec son point de vue et son évolution dans l’histoire.
Il y a beaucoup de diversité dans ce texte, des manœuvres politiques, de l’action et de la réflexion, de l’humour également, de superbes descriptions cosmologiques, mais aussi de l’émotion.
Malgré des théories un peu compliquées à suivre pour qui n’a jamais étudié la physique ou les univers multiples, le récit ne cesse d’être captivant.
Les personnages sont attachants et l’histoire foisonne dans toutes les directions sans être incohérente. Le style est fluide, beaucoup de dialogues aèrent le texte, entre les explications scientifiques (vraies ou fausses, qu’importe c’est de la science-fiction).

Un très bon premier tome pour ces univers multiples.

 

Chronique de Jean-Pierre ‘931’ Binet

Éditeur Pocket
Auteur Stephen Baxter
Pages  698
Prix 9,78€

Nous en pensons ...

Notre avis

4.2

Les personnages sont attachants et l’histoire foisonne dans toutes les directions sans être incohérente.

User Rating: Be the first one !

A propos de Richard

Richard
"Ça mériterait un bon coup de pinceau" que j'ai eu la folie de dire. "Tiens voila les clés" fut leur réponse. Voila comment on se retrouve webmaster chez PdE...

Consulter aussi...

« Le club des Punks contre l’apocalypse Zombie » de Karim Berrouka

Paris n’est plus que ruines. Et le prix de la cervelle fraîche s’envole. Heureusement, il …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.