« La Journée d’un journaliste Américain en 2889 » de Jules Verne

Ce petit ouvrage contient deux nouvelles d’un recueil posthume des textes de Jules Verne, textes qui n’avaient jamais été publiés en français du vivant de l’auteur. Toutes deux se situent en Amérique, mais nous allons nous concentrer surtout sur la première, car la seconde, Le Humbug, qui raconte une anecdote concernant un escroc, n’appartient pas à l’Imaginaire et est donc hors sujet pour nos lecteurs !

La Journée d’un journaliste Américain en 2889, publiée à l’origine directement en anglais dans un journal américain, raconte… eh bien, exactement ce que révèle son titre ! Vu par les yeux du propriétaire du Earth Herald – journal planétaire donc et non pas lu, mais parlé directement aux consommateurs –, le récit tente de faire un inventaire de ce que les mille prochaines années réservent aux habitants du XIXe siècle.

Historiquement la nouvelle peut être intéressante, mais elle est quand même très démonstrative, pas très dynamique ni rythmée… et surtout, finalement Jules Verne n’est pas allé très loin dans sa réflexion. Si technologiquement il y a de quoi se distraire dans ce que propose l’auteur – surtout quand on se rend compte qu’en un peu plus d’un siècle, nous sommes allés aussi loin voire plus que 80% de ses suppositions –, socialement la société reste désespérément la même, un système capitaliste très rigide avec toujours la même répartition des tâches entre hommes qui dirigent tout et femmes frivoles qui n’ont à s’occuper que d’elles-mêmes… un texte sans doute intéressant pour les fans absolus de Jules Verne, mais assez anecdotique pour les non-amateurs.

Chronique d’Olivier ‘1091’ Bourdy 

Nous en pensons

Notre avis

2.5

Historiquement la nouvelle peut être intéressante, mais elle est quand même très démonstrative, pas très dynamique ni rythmée… et surtout, finalement Jules Verne n’est pas allé très loin dans sa réflexion. Un texte sans doute intéressant pour les fans absolus de Jules Verne, mais assez anecdotique pour les non-amateurs.

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

Avatar
L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Mers Mortes » d’Aurélie Wellenstein

Fichtre ! Mais que voilà une bien sombre histoire pour les éditions Scrineo, destinées aux jeunes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.