« Harley King, détective de l’invisible » de Patrick Mc Spare

Harley King et son inséparable compagnon Nosfe (pour Nosferatu) se présentent comme détectives de l’occulte à Los Angeles et traquent faux médiums et escrocs divers dans le domaine du surnaturel.

Avec une médium nommée Miss Jade, ils vont enquêter à Berlin à la demande de la richissime Doris Toffer. La famille Toffer est décimée par un être surnaturel que la cheffe de famille soupçonne d’être rien de moins que le diable.

Dès le premier chapitre, alors que cela aurait pu être un effet de surprise, l’origine des deux détectives, à savoir une autre dimension, est révélée par Miss Jade, sans que l’on sache vraiment par quel moyen, elle le découvre.

Le récit est linéaire, le style médiocre, l’intrigue simpliste, les personnages sans charisme, ni profondeur. Quand il y a un combat, sa description est confuse. On s’ennuie souvent. Tout ce qui pourrait être un coup de théâtre tombe à plat et souvent on se demande comment les « héros » peuvent aboutir à certaines conclusions ou se sortir de certaines situations délicates, peu nombreuses au demeurant.

De plus l’auteur n’hésite pas à s’autociter par l’intermédiaire de Miss Jade sans que cela ait le moindre intérêt. Une révélation nous est promise, en préface de l’ouvrage, quant à l’implication réelle de l’auteur dans le récit, mais cela fait un flop.

On trouve quelques photos à la fin de l’ouvrage voulant inscrire le récit dans le réel, elles ne servent à rien. Conclusion : rien de palpitant, vite lu, vite oublié.

Chronique de Jean-Paul ‘1266’ Moro

Nous en pensons

Notre avis

1.5

Le récit est linéaire, le style médiocre, l’intrigue simpliste, les personnages sans charisme, ni profondeur. Quand il y a un combat, sa description est confuse. On s’ennuie souvent. Tout ce qui pourrait être un coup de théâtre tombe à plat et souvent on se demande comment les « héros » peuvent aboutir à certaines conclusions ou se sortir de certaines situations délicates, peu nombreuses au demeurant.

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

Avatar
L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Amélia Fang et le Bal barbare / Amélia Fang et les Seigneurs licornes » de Laura Ellen Anderson

Amélia Fang est une nouvelle héroïne de la collection Junior des éditions Casterman. La série …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.