« Better World » d’Agnès Laroche

Paris, dans quelques années… Ce qui n’est que sujet d’inquiétude aujourd’hui s’est produit, le réchauffement climatique a eu lieu, avec des conséquences dramatiques sur les ressources en eau potable. Celle-ci est désormais strictement rationnée, même boire à sa soif est devenu un luxe.

Tout ce qui consomme de l’eau est interdit, ainsi seules les plantes génétiquement modifiées pour se passer d’eau sont autorisées, les animaux de compagnie interdits, etc.. En parallèle la société a développé l’informatique, et les robots font partie du quotidien. C’est dans ce contexte que vit Nell, qui fête ses 13 ans. La jeune fille habite seule avec sa cousine qui s’occupe d’elle pendant l’absence de ses parents, chercheurs chevronnés partis travailler au Japon. Là-bas ils se consacrent à un projet pour que l’humanité n’ait plus à souffrir de la pénurie d’eau mondiale grâce à une nouvelle variétée d’algue qui permettra de dessaler l’eau de mer rapidement et à moindre coût.

Cependant ils n’oublient pas l’anniversaire de leur fille unique, et s’ils n’ont pas réussi à lui trouver l’olivier de ses rêves (un vrai ! non génétiquement modifié !), ils lui font livrer un cadeau qui devrait, à leur avis, beaucoup lui plaire : une e-friend, un robot pour combler sa solitude… Car, dans ce monde futuriste, toute l’activité se fait au domicile, et les contacts ont lieu principalement par écran interposé, ce qui génère une grande solitude.

D’abord réticente, Nell finit par s’intéresser à son robot, grâce à son jeune voisin, Arno, qui en possède un aussi. Mais Arno active par mégarde une fonction spéciale… et Nell l’active aussi sur son e-friend. Et alors que ses parents ont prévu de rentrer incognito pour faire de grandes révélations sur les résultats de leurs recherches, tout dérape : l’information a filtré et ils sont enlevés par une mystérieuse organisation…

Nell et Arno découvrent alors que leurs e-friends sont des mouchards, piratés par une organisation internationaleBetter World, qui veut les utiliser pour faire plier le gouvernement. Mais les recherches des parents de Nell sont cruciales, et il faut à tout prix qu’ils puissent être libérés !

Voici un roman d’anticipation qui se lit très facilement et devrait plaire aux jeunes ados, avec deux héros très sympathiques, des robots pas très gentils, des méchants pas si méchants que ça, et une bonne dose d’aventure. Sans oublier des thèmes sous-jacents forts : la détresse d’une jeune fille qui souffre de l’absence de ses parents, trop pris par leur travail ; la pénurie d’eau et les conséquences concrètes qu’elle entraîne au quotidien ; la place que les robots pourraient prendre dans nos vies ; et puis la lutte contre un pouvoir corrompu par des activistes qui doivent choisir s’ils vont devenir extrémistes.

Chronique de Michelle ‘1642’ Gagnère 

Nous en pensons

Notre avis

3.5

Voici un roman d’anticipation qui se lit très facilement et devrait plaire aux jeunes ados, avec deux héros très sympathiques, des robots pas très gentils, des méchants pas si méchants que ça, et une bonne dose d’aventure. Sans oublier des thèmes sous-jacents forts : la détresse d’une jeune fille qui souffre de l’absence de ses parents, trop pris par leur travail ; la pénurie d’eau et les conséquences concrètes qu’elle entraîne au quotidien ; la place que les robots pourraient prendre dans nos vies.

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

Avatar
L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Mers Mortes » d’Aurélie Wellenstein

Fichtre ! Mais que voilà une bien sombre histoire pour les éditions Scrineo, destinées aux jeunes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.