Accueil » Actualités » BD/Roman/revue/jeu » Venzia, JDR en devenir

Venzia, JDR en devenir

venzia2Le Studio Deadcrows associé aux éditions Les XII Singes développe leur troisième jeu, avec la participation de l’association Manoir du Crime.

Après AmnesYa 2K51 et Capharnaüm, Venzia, le nouveau jeu de rôle de Deadcrows proposera aux joueur un univers steampunk dans une ambiance vénitienne. Prévu pour une sortie en janvier 2016, le projet débarque sur la boutique de Black Blook édition pour un financement participatif qui a pour but notamment d’améliorer la qualité des éléments de la gamme (contenu, couverture rigide, vernis sélectif, etc.).

Venzia est un jeu de rôle ayant pour cadre une planète, Reggia, submergée par les flots depuis le Diluvio, un grand cataclysme survenu quelques centaines d’années auparavant. L’action se déroule principalement dans une cité : Venzia. Cette cité lacustre est maintenue à flot par une technologie antédiluvienne et désormais incomprise. Elle est parsemée de canaux qu’empruntent des gondoles. Ici ou là, ces axes inondés sont traversés par des ponts étroits sous lesquels les embarcations peuvent se faufiler. Le développement urbain de la cité a été limité en surface par les rares îlots sur lesquels des constructions s’élancent vers les cieux. Alors qu’au niveau des quais, les citoyens se battent pour survivre, leurs dirigeants intriguent dans les hauteurs vertigineuses de la ville. Au sommet de cet empilement urbain trône le Palais du Doge, dont l’occupant n’est autre que l’employeur des personnages-joueurs. Dans un contexte politique trouble, il compte sur eux pour exécuter ses ordres avec discrétion et efficacité.

Pour cela, les PJ seront aidés par un reliquat de la technologie d’antan : les Hippogriffes. Ces anciennes armures décuplent les capacités de leur porteur. Elles lui permettent d’accomplir des exploits hors du commun. Grâce à elles, des individus comme les autres sont à même de chambouler la destinée de leur ville, mais aussi de Reggia.

Le projet Venzia a débuté depuis près de 10 ans sous l’égide de Samuel Zonato. Depuis c’est 8 auteurs et 10 illustrateurs qui participent à l’aventure.

Si vous souhaitez soutenir ce projet, il suffit de se rendre sur la page dédiée sur le site de Black Book.

venzia3

A propos de Richard

Richard
"Ça mériterait un bon coup de pinceau" que j'ai eu la folie de dire. "Tiens voila les clés" fut leur réponse. Voila comment on se retrouve webmaster chez PdE...

Consulter aussi...

Interview Delirium 4 : Richard Corben

Ces premières expériences m’ont montré ce que beaucoup d’autres savaient déjà : qu’il y a de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.