Accueil » Chroniques de livres » « Une Histoire de la science-fiction » de Jacques Sadoul

« Une Histoire de la science-fiction » de Jacques Sadoul

Une Histoire de la science-fiction de Jacques SadoulUne Histoire de la science-fiction : le titre est bien choisi, car l’auteur nous livre ici, au-delà de certains faits historiques, sa propre vision de la SF. Au grand regret des puristes, il a choisi de donner à l’expression «science-fiction» son acceptation la plus large, et refuse de se limiter à la simple spéculation scientifique. Il brosse ainsi un tableau assez complet pour faire découvrir notre genre littéraire préféré dans toute sa richesse à un néophyte.

Il ouvre chaque volume par un petit exposé de son cru montrant l’évolution du genre sur la période concernée et n’hésite ni devant les affirmations péremptoires, ni devant les jugements de valeur. Certes, la plupart de ses déclarations sont consensuelles (ce n’est pas lui qui a défini la période 1938 – 1957 comme étant l’âge d’or de la SF, par exemple), mais je regrette personnellement que, dans cette partie historique, il ait pratiquement passé sous silence l’influence de la bande dessinée (à peine mentionnée dans le deuxième volume). Et puis, le véritable amateur de SF pourra aussi relever deux ou trois erreurs regrettables (par exemple, la collection Anticipation de Fleuve Noir eut 2001 numéros et non 2000. Ce fut Roland Wagner qui la clôtura avec son Odyssée de l’espèce).
C’est encore J. Sadoul qui a choisi quels textes devaient figurer dans cette anthologie thématique. Certes, on ne peut pas lui reprocher d’avoir fait son métier mais cela nous impose encore sa vision des choses qu’il le veuille ou non. Il préface chaque nouvelle par une petite présentation de l’auteur qui nous permet de recadrer un peu dans quel contexte elle a été écrit. Rien d’original à cela diront certains, mais c’est toujours agréable de pouvoir un peu situer les choses.

Les nouvelles que l’ont pourra lire ici (huit pour les premier et second volumes et onze pour le troisième) sont classées par ordre chronologique de parution. Elles figurent pour la plupart parmi les plus classiques et nous ne serons pas surpris de retrouver des noms aussi prestigieux que H.P. Lovecraft ou A. Merrit pour le tome 1, A.E. Van Vogt ou R. Heinlein pour le tome 2 ou P.K. Dick ou U.K. Le Guin pour le tome 3. Bien sûr, il n’y a pas de mauvais texte mais cela n’empêche pas d’avoir des préférences. Pour ma part, j’aime beaucoup F. Brown, et j’ai eu la chance de pouvoir lire dans le second livre la plus courte de ses nouvelles : deux phrases seulement !

On rencontre les thèmes les plus variés comme les Grands Anciens chers à Lovecraft, la découverte de nouveaux mondes, les manipulations génétiques, les mort-vivants, le contact avec d’autres formes d’intelligence (artificielle ou extraterrestre), les boucles temporelles, les formes futures de sociétés ou les interrogations sur notre véritable nature ainsi que la plupart des catégories allant de la fantasy au space-opera en passant par les dystopies ou le post-cataclysmique. Bref, comme je le disais plus haut, la SF se dévoile ici sous toutes ces facettes.

J’ajouterai une mention spéciale à l’illustrateur qui a su, sur chaque couverture, coller au style graphique de la période évoquée. En fait, l’amateur éclairé pourrait presque situer l’époque concernée sans même lire le titre des fascicules. Bien joué monsieur Bitler !

 

Chronique de Frédéric ‘431’ Bonneville

ÉditeurLibrio
AuteurJacques Sadoul
Pages 120
Prix10F

 

Nous en pensons ...

Notre avis

3.5

La SF se dévoile ici sous toutes ces facettes.

User Rating: Be the first one !

A propos de Richard

Richard
"Ça mériterait un bon coup de pinceau" que j'ai eu la folie de dire. "Tiens voila les clés" fut leur réponse. Voila comment on se retrouve webmaster chez PdE...

Consulter aussi...

Pénombres n°6 : « Mondes virtuels, monde réel » – Association Transition

Alors que les cinq premiers numéros du fanzine Pénombres étaient imprimés, ce numéro 6 se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.