Accueil » Chroniques de livres » « Sassinak » de Elisabeth Moon & Anne McCaffrey

« Sassinak » de Elisabeth Moon & Anne McCaffrey

Sassinak de Elisabeth Moon et Anne McCaffreyLa jeune Sassinak est enlevée enfant par des pirates esclavagistes de l’espace, qui ont dévasté la petite colonie planétaire où vivait sa famille. Après des années de captivité, elle est libérée lors d’une intervention de la force Astronavale. Elle y entame une brillante carrière militaire, déterminée à tirer un jour vengeance des pirates et de ceux qui les protègent.

Combats de vaisseaux spatiaux, fédération des planètes intelligentes, extra-terrestres et vitesse supra-luminique : bienvenue dans un space-opera à l’ancienne. L’histoire a été écrite vers 1990, mais elle devait déjà être datée à l’époque. A vrai dire, elle rappelle fortement le début de « Citoyen de la Galaxie » de Robert A. Heinlein. Pas trop de dépaysement à attendre, donc : l’univers est un équivalent SF de la Fantasy classique, avec des conventions bien établies, où le lecteur se sentira immédiatement en pays familier. Hélas rien ne vient compenser cette petite faiblesse, bien au contraire : les personnages sont généralement stéréotypés, et les idées manichéennes, notamment l’opposition militaires compétents / civils corrompus. L’intrigue, parfois complexe, souffre de la hâte apparente avec laquelle le livre a été écrit et traduit – bâclé ?. Un personnage change même inexplicablement de sexe en cours d’histoire ! La confusion croissante finit par rendre la lecture pénible. On se prend à vérifier que c’est bien une édition en texte intégral… Dommage, par moments ça fonctionnait presque.
A moins d’être un inconditionnel total du space-opera, vous avez mieux à faire de votre temps que de commencer à lire cette série.

 

Chronique de Olivier ‘1392’ Rouy

ÉditeurJ’ai Lu
AuteurElisabeth Moon et Anne McCaffrey
Pages 444
Prixcat. L

Nous en pensons ...

Notre avis

2.0

L’univers est un équivalent SF de la Fantasy classique, avec des conventions bien établies, où le lecteur se sentira immédiatement en pays familier.

User Rating: Be the first one !

A propos de Richard

Richard
"Ça mériterait un bon coup de pinceau" que j'ai eu la folie de dire. "Tiens voila les clés" fut leur réponse. Voila comment on se retrouve webmaster chez PdE...

Consulter aussi...

« La Clef de Pandémonium » de Florent Balodis Delattre

Gilles-Jonathan Prosper, dit Johnny, guide de survie en forêt pour les touristes, pensait passer un bon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.