Accueil » Chroniques de livres » « Républic commando : triple zéro » de Karen Traviss

« Républic commando : triple zéro » de Karen Traviss

Républic commando triple zéro de Karen TravissLes soldats clones n’apparaissent pas, de premier abord, comme des personnages particulièrement passionnants de l’univers Star Wars. Pourtant, en les plaçant au centre de l’action, l’auteur en fait des personnages très attachants. Loin de se conduire en soldats décérébrés, ou de n’être que des droïdes de chair et de sang comme on serait tenté de le croire, ces soldats clones ont chacun leur personnalité et, surtout, une vision très aiguë de leur situation et de leur avenir incertain. La tragédie même de leur existence (répliques d’une même personne, avec une courte espérance de vie, une jeunesse tronquée, créés dans l’unique but de combattre) leur donne une réelle dimension dramatique.
Menées par leur instructeur, Kal Skirata, mercenaire mandalorien, personnage bourru, indépendant et totalement dévoué à ses soldats qu’il considère comme ses fils, deux escouades de soldats clones vont devoir mener une opération anti-terroriste discrète au cœur même de Coruscant, capital galactique. Les jedis occupent un second rôle mais deux d’entre eux, atypiques et attachants, parfois en proie au doute, partagent la vie de ces soldats. Un petit aperçu de la culture mandalorienne ainsi que quelques mots de cette langue disséminés le long du roman nous ancrent davantage dans le récit.

Beaucoup d’action, de l’émotion, et un rythme soutenu pour cette aventure se déroulant 21 ans avant l’épisode IV et un an après la bataille de Géonosis (événement qui marque la première apparition des soldats clones sur un champ de bataille).
On déplorera des fautes de grammaire, des erreurs typographiques, sans compter quelques passages obscurs qui pourraient faire douter de la traduction. Mais soulignons l’intérêt de la liste des principaux personnages figurant au début du livre car on s’y perd parfois. De même, à la fin de l’ouvrage, un petit glossaire reprenant les sigles utilisés ainsi que des termes mandaloriens facilite la compréhension.
Un autre ouvrage, « Republic commando : contact zéro », précède cette aventure. Il n’est pourtant pas nécessaire de l’avoir lu pour profiter de ce roman (c’est mon cas). Par contre, vous risquez d’avoir envie de vous le procurer rapidement afin de vous replonger parmi ces soldats clones.

Chronique de Carole ‘1458’ Wagner

ÉditeurFleuve Noir
AuteurKaren Traviss
Pages 480
Prix8€

Nous en pensons ...

Notre avis

3.0

Beaucoup d’action, de l’émotion, et un rythme soutenu pour cette aventure se déroulant 21 ans avant l’épisode IV

User Rating: Be the first one !

A propos de Richard

Richard
"Ça mériterait un bon coup de pinceau" que j'ai eu la folie de dire. "Tiens voila les clés" fut leur réponse. Voila comment on se retrouve webmaster chez PdE...

Consulter aussi...

Pénombres n°6 : « Mondes virtuels, monde réel » – Association Transition

Alors que les cinq premiers numéros du fanzine Pénombres étaient imprimés, ce numéro 6 se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.