AOC n°49

1.50 3.50 

numéro d’été, cinq nouvelles!

Effacer

Description

AOC n°49, été 2018.
98 pages, 3 euros 50

Couverture de Wysoka, https://www.deviantart.com/wysoka

Avec des illustration intérieures de Hélène le Dauphin, Thibaut Lehuédé, Jubo, Marthe Machorowski et Eric Faure Brac.

Cinq nouvelles pour ce numéro!

Un pâle soleil d’hiver de Marthe Machorowski

Dans un monde dont le soleil est à l’agonie, un mage cherche désespérément la solution pour sauver son peuple pacifique. Elle semble se présenter sous la forme d’une porte dimensionnelle vers un autre monde. Le mage de celui-ci a l’air disposé à accueillir tout le monde, cela est presque trop beau pour être vrai…

Médiation en grenier hostile d’Anne Goudour

Sébastien, jeune médiateur membre d’une association d’aide aux animaux va découvrir que certaines des espèces dont l’association s’occupe sont plus exotiques – et dangereuses ! – qu’il n’aurait imaginé.

Castimondo de Christophe Garreau

Grâce à l’investiture de Joe Vermont, une technologie révolutionnaire permet enfin de rendre la justice. Chaque coupable s’y trouve condamné à la hauteur de ses fautes. Et quoi de mieux, quand les citoyens peuvent participer de façon active au châtiment du coupable !

Fruit noir de Stéphane Miller

Mathilde a rejoint le couvent plus par obligation que par choix. La vie y est dure et les sœurs impitoyables. Et quand la jeune femme tombe subitement enceinte, les sœurs se méfient. Elles ont raison…

Sur Mongelune de Grégoire Kenner

Au cœur d’un sous-bois, Colin le jeune apprenti entre en possession d’un pouvoir incommensurable. Il se retrouve pourchassé par Nos-Redna, une puissante sorcière qui semble peu disposée à voir apparaître un concurrent.

Informations complémentaires

Poids107 g
Format

papier, epub

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “AOC n°49”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez peut-être aussi…