Accueil » Chroniques de livres » L’Ultime Sacrilège de Jérôme Bellay

L’Ultime Sacrilège de Jérôme Bellay

L’Ultime Sacrilège de Jérôme BellayMaître couvreur, Compagnon du tour de France, Mathieu Corneille travaille, avec son camarade Cotentin dit Pépé, à la remise en état de la toiture de la cathédrale de Reims qui a été endommagée par la foudre. Ce n’est pas la première fois qu’il œuvre ainsi sur un monument dont chaque pierre porte en elle des souvenirs immémoriaux, mais c’est la première fois qu’il en tombe littéralement amoureux. C’est comme s’il existait entre ce monument et lui un lien étrange et inexplicable, un lien qui s’est matérialisé sous la forme du ciseau de tailleur de pierre qui lui a sauvé la vie alors qu’il faisait le singe sur les toits de la cathédrale.

Déjà auteur de deux livres aujourd’hui introuvables, Le Seigneur des dos-pelés (1979) et Le Chercheur d’opales (1983), Jérôme Bellay est surtout connu pour sa carrière d’homme de média. Journaliste, créateur de la radio France Info en 1987 et de la chaîne télé LCI en 1994, directeur d’Europe 1 de 1996 à 2005, il a fait la preuve de ses talents dans le monde de l’information. Des compétences qu’il met aujourd’hui au service de la fiction avec cet Ultime Sacrilège, initialement publié par Le Cherche Midi en 2006, et avec La Nuit du Crystal, un polar situé dans les années 60, qui vient de paraître, en 2007, chez ce même éditeur.
Qualifié de thriller médiéval, L’Ultime Sacrilège est un joyeux fourre-tout qui mêle histoire architecturale de la construction des grandes cathédrales, à commencer par celle de Reims, Compagnonnage et Franc-maçonnerie, sans oublier une chasse au trésor, d’inexplicables expériences médiumniques et une petite histoire d’amour en prime.
Si l’ensemble tient cependant fort bien la route, c’est à l’évidence parce que Jérôme Bellay n’a nullement négligé la part documentaire de son récit. Il n’hésite donc pas à prendre le temps de longues descriptions de ces monuments historiques et sacrés que sont les cathédrales. Il s’appuie ainsi sur ces comptes-rendus irréprochables et sur des faits véridiques pour raconter l’improbable rencontre à travers le temps de Mathieu Corneille, ce couvreur du XXIe siècle, et de Macias, le tailleur de pierres, qui participe à la construction de la cathédrale de Reims bien des siècles plus tôt.
Soutenu par Pépé et aidé par Flora, la charmante manipulatrice du laser qui révèle de mystérieuses inscriptions sur le ciseau salvateur, Mathieu Corneille mène ainsi, à la limite de la folie, une véritable enquête pour découvrir quelle est la teneur du message que Macias veut lui transmettre au-delà des siècles. C’est donc grâce à ces échanges étranges à travers le temps, dont on ne sait vraiment s’ils appartiennent au monde des rêves ou bien à celui de la parapsychologie, que Mathieu Corneille lève le voile sur le secret que Macias, son alter ego du XIIIe siècle, a emporté jusque dans la tombe.
Sans toucher au génie, L’Ultime Sacrilège est un livre malin, qui se permet même, malgré l’absence de toute machine à remonter le temps, le luxe d’un joli paradoxe temporel final.

 

Chronique de Philippe ‘1495’ Paygnard

ÉditeurPoints
AuteurJérôme Bellay
Pages 352
Prix7€

Nous en pensons ...

Notre avis

3.4

Sans toucher au génie, L’Ultime Sacrilège est un livre malin.

User Rating: Be the first one !

A propos de Richard

Richard
"Ça mériterait un bon coup de pinceau" que j'ai eu la folie de dire. "Tiens voila les clés" fut leur réponse. Voila comment on se retrouve webmaster chez PdE...

Consulter aussi...

Pénombres n°6 : « Mondes virtuels, monde réel » – Association Transition

Alors que les cinq premiers numéros du fanzine Pénombres étaient imprimés, ce numéro 6 se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.