Accueil » Chroniques de livres » « Les rêveurs 1 et 2 » de David et Leigh Eddings

« Les rêveurs 1 et 2 » de David et Leigh Eddings

Les rêveurs 1 et 2 de David et Leigh EddingsSur un continent d’un monde inconnu « Le pays de Dhrall », règnent depuis des millénaires huit dieux. Ils ont établi un cycle : Pendant que quatre d’entre eux dorment, les autres se partagent la surveillance de quatre des cinq régions du pays. La cinquième, située au centre, est contrôlée par un être malfaisant « le Vlagh », créateur de monstres, et dirigeant une société ayant une structure semblable à celle d’une ruche.

Or, bientôt le premier groupe de dieux va se réveiller pour prendre la relève. « Le Vlagh » compte profiter de cette période, où les régions vont être particulièrement vulnérables, pour les envahir et conquérir la totalité du continent. Une ancienne prophétie avertit de la venue des « Rêveurs » qui empêcheraient le « Vlagh » d’accomplir ses desseins, mais changeraient la face de leur monde. L’un des Dieux Dhalaine du Nord, ayant pris conscience du péril, décide d’utiliser ces rêveurs, et confie trois d’entre eux à son frère et ses deux sœurs, lui gardant le quatrième. Le territoire de Zelana de l’Ouest sera le premier à être menacé. Pour le défendre elle va faire appel à des humains, des pirates d’un continent voisin « le pays de Maag », qui devront s’associer à son peuple essentiellement constitué de chasseurs et pécheurs. L’aide de sa « Rêveuse », Eleria, ne sera pas de trop.Une équipe disparate et une armée vont se former, bien décidées pour des raisons diverses à repousser le « Vlagh » et ses rejetons. Dans le tome suivant, le territoire de Veltan du sud, peuplé essentiellement de paisibles cultivateurs et éleveurs, sera l’objectif du « Vlagh ». Là encore, des humains « les Trogites » d’un autre continent seront appelés à la rescousse ; Le groupe constitué lors des aventures précédentes va alors s’étoffer. Ils ne tarderont pas à être pris entre deux feux : le « Vlagh » et ses monstres d’une part, ; des esclavagistes et des religieux Trogites attirés par l’appât du gain, d’autre part. Dans cette nouvelle lutte, le rôle d’une mystérieuse Dame aux pouvoirs très supérieurs à celui des dieux et des rêveurs qui sera déterminant.

Le premier tome jette les bases de l’histoire qui , on le devine, se déroulera en quatre partie, et décrira les quatre attaques du « Vlagh » contre les dieux. Le récit est peuplé de nombreux personnages très différents, et parfois très attachants, mais qui rendent l’histoire difficile à suivre. Malgré un manichéisme parfois naïf, avec des bons et des méchants, certains passages captivent, en particulier, les scènes de combats vers la fin du récit. Le second tome décrit la deuxième bataille, et le récit se complique avec de nouveaux personnages, et la redescription détaillée d’événements du premier tome, qui rend la lecture franchement ennuyeuse. Heureusement la présence de la Dame d’atout porte bien son nom et rend ce second tome plus intéressant que le premier. De plus la nature, du « Vlagh » et de ses avortons, est très intrigante. Le style reste classique, le rythme inégal et le récit sans réelle surprise, mais ce sont d’honnêtes récits d’héroic-fantasy.

 

Chronique de Jean-Paul ‘1266’ Moro

ÉditeurPocket
AuteurDavid et Leigh Eddings
Pages 407
Prix7,70€

Nous en pensons ...

Notre avis

2.8

Le style reste classique, le rythme inégal et le récit sans réelle surprise, mais ce sont d’honnêtes récits d’héroic-fantasy.

User Rating: Be the first one !

A propos de Richard

Richard
"Ça mériterait un bon coup de pinceau" que j'ai eu la folie de dire. "Tiens voila les clés" fut leur réponse. Voila comment on se retrouve webmaster chez PdE...

Consulter aussi...

Pénombres n°6 : « Mondes virtuels, monde réel » – Association Transition

Alors que les cinq premiers numéros du fanzine Pénombres étaient imprimés, ce numéro 6 se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.