« Les Nuages de Magellan » d’Estelle Faye

Avec Les Nuages de Magellan, Estelle Faye nous propose un space-opéra dans lequel deux héroïnes que tout oppose vont se retrouver embarquées dans une fuite plus qu’aventureuse.

Dan est née et a grandi sur un planétoïde rouge perdu aux confins de la galaxie. Abandonnée par sa mère alors qu’elle n’est qu’une jeune adolescente, elle va se faire sa place en devenant serveuse et chanteuse à ses heures, dans un bar miteux, le « Frontier ».

Voilà plusieurs années que Mary a débarqué sur le planétoïde, à bord d’un petit vaisseau personnel. Depuis, elle passe ses soirées au « Frontier ». Toujours seule, elle ne parle jamais de son passé, mais tout le monde, et Dan la première, ressent l’aura de mystère qui l’entoure. Ce qui est sûr, c’est que Mary, elle, a voyagé et beaucoup voyagé…

Pendant ce temps, sur Ankou, à l’autre bout de la galaxie, les pilotes se révoltent contre les Compagnies qui verrouillent l’accès à l’espace. Mais pas question pour elles d’accepter cette révolution, et la riposte va être sanglante. Quand un soir, les écrans diffusent en direct l’attaque des Compagnies et le martyre d’Ankou, la vie des deux femmes va basculer. Dan entonne une chanson à la gloire d’Ankou qui devient virale en quelques heures.

Le matin suivant, un traceur des Compagnies débarque sur le planétoïde. Pour qui se déplace-t-il ? Pour Dan et sa chanson de révolte qui fait le tour de la galaxie ou pour Mary qui s’empresse de prendre la fuite ? Chacune se sent concernée et quand le vaisseau de Mary décolle du planétoïde, Dan est à son bord, en passagère clandestine. Dès lors une folle poursuite va s’engager entre les deux femmes, contraintes de cohabiter et de s’entraider, et les vaisseaux de recherche des Compagnies.

Estelle Faye nous livre ici un superbe roman d’aventure avec deux beaux et forts personnages féminins, tout en contrastes, mais aussi attachants l’un que l’autre. On vibre, on aime, on tourne les pages à toute allure pour connaître la suite de l’odyssée de ces deux êtres aux destins irrémédiablement liés.

Chronique de Michelle ‘1642’ Gagnère

Nous en pensons

Notre avis

4,0

Estelle Faye nous livre ici un superbe roman d’aventure avec deux beaux et forts personnages féminins, tout en contrastes, mais aussi attachants l’un que l’autre. On vibre, on aime, on tourne les pages à toute allure pour connaître la suite de l’odyssée de ces deux êtres aux destins irrémédiablement liés.

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Que passe l’hiver » de David Bry

« Un fil du destin se brise. Un autre se renforce. » Ces quelques mots sont le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.