« Les chroniques de la science fiction » de Guy Haley

Que voilà un bel objet ! Certes, le cinéphile ne peut qu’être séduit par l’« œil » de HAL 9000, l’ordinateur de 2001, L’Odyssée de l’Espace de Stanley Kubrick qui orne la couverture, mais tout amateur de SF peut y succomber. Guy Haley et son équipe ont en effet accompli un rude travail de recherche afin de nous dénicher une énorme quantité d’infos sur ce que la SF nous a concocté de meilleur comme de moins bon, sinon au cours des âges, du moins des deux derniers siècles.

Chaque article – qu’il soit consacré à un écrivain, un personnage, une série cinéma, un livre, un comics ou une série de comics, une BD ou une série de BD, un feuilleton TV ou encore un écrivain ou un cinéaste – présente en vignette les couvertures (ou jaquettes) anglo-saxonnes des œuvres, indique la nature de celles-ci par un bandeau de couleur (parfois un peu indiscernable !) et fournit en bas de page une chronologie des parutions de ces divers supports. Le texte détaille le thème et résume l’histoire, présente les personnages ainsi que les adaptations ou suites s’il y a lieu, sans omettre le contexte de l’époque.

L’ouvrage se décline en cinq parties principales et chronologiques, agrémentées de quelques annexes : 1818-1925 – les débuts de la science-fiction : naissance d’un genre 1920-50 – le printemps du pulp : l’âge d’or de la science-fiction 1950-70 – l’ère de l’atome : merveilles et périls scientifiques 1970-90 – sombres futurs : apocalypses et guerres spatiales 1990 – présent : l’aventure continue : la science-fiction contemporaine Ce survol de près de deux cents ans de science-fiction est donc un bonheur pour le lecteur, averti ou non, qui souhaite approfondir ses connaissances ou découvrir les multiples facettes de la SF. On y retrouve des têtes connues (chacun les siennes !), on y fait surtout la connaissance d’une foule de personnages, livres, romans, films qui ont pu influencer les œuvres contemporaines. Certaines sagas bénéficient d’un surplus de détails sur les personnages et l’histoire de leur univers et beaucoup ont des illustrations en bonus. On regrettera cependant cette maudite tendance américaine à l’appréciation des œuvres principalement en fonction des millions de dollars engrangés, bien plus que des prix récoltés (se limitant ici aux prix Nebula et Hugo) là où, par exemple en France, on parle pour les livres et les films en nombre d’exemplaires et d’entrées.

De même, la grande majorité des articles porte sur des sujets anglosaxons et il manque de grands noms de la SF, particulièrement nos Andrevon, Klein et autres Renard. Moebius n’y apparaît presque que comme le râleur qui voulait se payer sur la bête Luc Besson (à propos du Cinquième Élément), Guy Haley ignorant superbement toute sa production BD. Histoire de ne pas passer pour un grincheux, réitérons que l’iconographie et la pertinence générale des textes font de ces Chroniques de la SF un ouvrage indispensable à tout SFophile qui y passera des heures de lecture passionnantes et instructives en diable. Gage du sérieux de l’exercice, l’introduction est signée par Stephen Baxter, écrivain reconnu qui prête sa caution artistique à l’ouvrage. Même si, là aussi, son nom est mis en gros sur la couverture alors qu’il n’a a priori fait qu’en assurer deux pages… Marketing, quand tu nous tiens ! Ces précautions prises, un très bel et indispensable ouvrage à mettre entre toutes les mains.

Chronique de Vincent ‘1379’ Delrue

Nous en pensons

Notre avis

4,0

L’iconographie et la pertinence générale des textes font de ces Chroniques de la SF un ouvrage indispensable à tout SFophile qui y passera des heures de lecture passionnantes et instructives en diable.

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

Christian
L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Les loups chantants » d’Aurélie Wellenstein

Dans un univers de neige où les vents s’acharnent autant que les loups sur les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.