Accueil » Chroniques de livres » « La Légende d’Eli Monpress – le Voleur aux esprits » de Rachel Aaron

« La Légende d’Eli Monpress – le Voleur aux esprits » de Rachel Aaron

levoleurauxesprits-rachel-aaronEli Monpress est un voleur, mais attention, pas n’importe lequel : il a une haute idée de sa valeur et semble n’avoir d’autre but que d’accroître sa – mauvaise – réputation. Pour cela, il est prêt à tout. Il va même jusqu’à enlever le roi Henrith contre rançon, secondé par un bretteur irascible ainsi qu’une frêle et mystérieuse jeune fille dont la simple présence terrifie tous les esprits à la ronde.

Miranda, la Spirite envoyée par la Cour des Esprits dans le royaume de Mellinor pour le capturer découvre à ses dépends qu’il a plus d’un tour dans son sac. Malgré tous les esprits qui la secondent, à commencer par Gin, son chien fantôme haut comme une maison, elle échoue dans sa mission. Il faut dire que celle-ci se complique très vite. Non seulement le royaume de Mellinor est hostile aux magiciens, mais en plus, Renaud, le frère aîné du roi, qui avait été banni à l’âge de 16 ans lorsqu’on avait découvert qu’il était magicien, profite de l’occasion pour s’emparer du trône. Et il se révèle un Asservisseur redoutable. Eli parviendra-t-il à obtenir sa rançon et à échapper à tous ceux qui le talonnent ?

Ce court premier roman se lit d’une traite, et avec un certain plaisir, grâce à l’humour et au rythme avec lequel s’enchaînent les péripéties. La magie repose sur une idée simple : toute chose possède une âme, un esprit, la plupart du temps endormi et inaccessible. Les magiciens sont ceux qui parviennent non seulement à les entendre, mais encore à leur imposer leur volonté, que ce soit par la force (l’Asservissement) ou par négociation, en liant un esprit à soi. La manière dont Eli Monpress parvient à leur parler reste un mystère pour les autres protagonistes, qui le sous-estiment constamment.

Ce qui est dommage, c’est qu’aucun effort n’a été fait pour ne pas anthropomorphiser les esprits. Du coup, cela gâche un peu la belle idée lamartinienne de cet univers… Bref, une histoire plaisante, mais facile et d’une originalité relative : le décor reste un peu vague et la psychologie des personnages assez schématique. Reste à espérer que la suite des aventures d’Eli parviendra à étoffer tout cela…

ÉditeurOrbit
Auteur Rachel Aaron
Pages266
Prix15,90 €

 

Nous en pensons ...

Notre avis

3.5

Bref, une histoire plaisante, mais facile et d’une originalité relative : le décor reste un peu vague et la psychologie des personnages assez schématique. Reste à espérer que la suite des aventures d’Eli parviendra à étoffer tout cela…

User Rating: Be the first one !

A propos de François

François
Infatigable, inaltérable, François est responsable des ateliers d’écriture du Club Présences d’Esprits depuis 1998. Ses relations privilégiées avec les auteurs lui permettent de parfaitement connaitre cet univers. Il a aussi commis et participé à quelques anthologies dont le Club n'est pas peu fier, et se retrouve régulièrement de l'autre côté avec quelques nouvelles publiées.

Consulter aussi...

Pénombres n°6 : « Mondes virtuels, monde réel » – Association Transition

Alors que les cinq premiers numéros du fanzine Pénombres étaient imprimés, ce numéro 6 se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.