« L’Auberge entre les mondes – t. 1 & 2 » de Jean-Luc Marcastel

Nathan et son ami Félix, tous deux orphelins, sont élèves dans une école hôtelière à Toulouse. Un de leur professeur, M.Raymond, est le propriétaire de l’Auberge des Montagnes, en plein Massif Central.

Il leur propose d’y venir en stage pendant les vacances d’été. Et c’est ainsi que nos deux amis débarquent à la gare de Vic-sur-Cère où un géant du nom de Rémy accompagné de Sylvie, un bel oiseau au plumage bleu, vient les récupérer.

Mais le voyage ne se déroule pas sans incident, et Nathan et Félix sont vite confrontés à des phénomènes étranges. La voiture immobilisée par la chute d’un arbre, les jeunes hommes sont poussés par Sylvie à rejoindre l’auberge au plus vite en coupant à travers bois. Alors qu’ils sont attaqués par un monstre encapuchonné, Félix, transformé en homme-tigre, fait face à cet être étrange et protège Nathan qui court vers l’auberge…

Où il se réveille dans un bon lit avec M. Raymond qui lui affirme qu’il a rêvé, suite à une commotion reçue lors d’un banal accident de la route.Mais est-ce aussi sûr  ? Avec l’aide de la jolie Mademoiselle Fan et de M. Raymond, nos amis vont bientôt être entraînés dans des aventures palpitantes, où amitié et courage ne seront pas de vains mots.

Tome 2 : Dans le premier tome, Nathan a découvert que l’auberge de M. Raymond est en réalité un point de rencontre de différents mondes, et qu’il en est l’héritier. Et que Félix n’est pas un garçon comme les autres, c’est un Smér, un hommechat chargé de sa protection. Après une nouvelle année scolaire, les deux jeunes gens, accompagnés d’un gargouilleux, sorte de crapaud humanoïde particulièrement gourmand, reviennent travailler à l’Auberge.

Une rencontre très importante se prépare qui doit mettre en présence les dignitaires de deux mondes rivaux : Terra Myrmicea et Terra Vespalia. Bleksprutt et Kolkrabbi, les deux poulpes géants responsables des cuisines, se font un point d’honneur à offrir aux invités un repas qui va détendre l’atmosphère et permettre de trouver une issue au conflit qui oppose les deux races. Mais un vol va tout compromettre et la guerre est quasiment inéluctable. Nathan, aidé de Félix, est le seul à pouvoir régler le conflit.

Des romans joliment écrits, où tout s’enchaîne sans temps mort, cela donne un vrai plaisir de lecture que les jeunes ados vont adorer. Il y a du fantastique, du danger, du suspense et beaucoup d’action. Et même, cerise sur le gâteau, à la fin de chaque volume on trouve les recettes de cuisine dont il a été question dans le livre !

J’ai bien aimé le premier tome des aventures de Nathan, et j’ai encore plus accroché avec le second. La présentation des personnages ayant déjà été faite, on entre directement dans l’action, et la visite d’autres mondes est tout à fait bienvenue. Les personnages de Nathan et de Félix s’étoffent. Les jeunes gens sont plus mûrs, ils prennent de la consistance.

Question décors, on se croirait par moment dans des scènes du Terminus de Men in Black ! Si le tome 2 a bien une fin (comme le 1), il reste suffisamment de questions en suspens pour attendre le tome suivant avec impatience. Qui est vraiment Melle Fan ? Le Léviathan est réveillé, qu’est-ce que cela va entraîner ? Et qu’en est-il de Shaël’Dhun ?

Chronique de Michelle ‘1642’ Gagnère

Nous en pensons

Notre avis

4,0

Des romans joliment écrits, où tout s’enchaîne sans temps mort, cela donne un vrai plaisir de lecture que les jeunes ados vont adorer. Il y a du fantastique, du danger, du suspense et beaucoup d’action. Et même, cerise sur le gâteau, à la fin de chaque volume on trouve les recettes de cuisine dont il a été question dans le livre !

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

Christian
L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Le Fini des mers » de Gardner Dozois

Un froid jour de novembre, nous dit-on, c’est à ce moment-là qu’ils sont arrivés. Quatre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.