« L’Araignée d’émeraude » de Robert Holstock et Angus Wells

araigneeemeraude_holstock-wellsDès les premières pages, on devine que les aventures de Raven, cette jeune et fière guerrière à l’abondante chevelure blonde et aux formes généreuses, forment un ouvrage de commande. Non seulement parce qu’un des deux auteurs, Robert Holdstock, par ailleurs auteur de l’excellent La Forêt des Mythagos, l’avoue (son éditeur de l’époque voulait exploiter le marché nouveau représenté par les récits d’heroïc fantasy mettant en scène des personnages féminins forts), mais également parce qu’on sent que les auteurs n’étaient pas franchement concernés.

Les aventures qui nous sont proposées ici sont relativement quelconques ; les artifices scénaristiques éhontés (ah, le duel à mort pour décider de qui a raison !) côtoient les coïncidences difficilement acceptables. Dans l’ensemble, le récit n’est pas désagréable à lire, mais est quand même passablement gâché par une relation au sexe omniprésente. On va finir par le savoir, que tous les hommes du monde dans lequel évolue Raven désirent son corps, dont elle n’est pas avare le moins du monde…

Ce n’est pas un roman érotique, les scènes sont racontées trop maladroitement pour laisser passer la sensualité nécessaire, c’est tout simplement lassant au bout d’un moment. On veut bien croire qu’en 78, année où Holdstock a écrit ce bouquin, l’amour libre prévalait, mais Raven a parfois, vis à vis de ses amis comme de ses partenaires, une attitude de garce qui semble confirmer que le public visé par l’éditeur du roman original était du genre mâle et viril.

Un roman de fantasy assez banal et absolument pas indispensable, alourdi de plus par une traduction et une relecture parfois douteuses (vous connaissez, vous, le verbe « déprendre » ?). Il est dommage que ce cycle ait fait partie des premiers d’une collection Points qui, depuis, multiplie les parutions intéressantes.

Olivier Bourdy

 

Éditeur Points
Auteur Robert Holstock et Angus Wells
Pages  305
Prix 6€

Nous en pensons ...

Notre avis

1.8

Un roman de fantasy assez banal et absolument pas indispensable, alourdi de plus par une traduction et une relecture parfois douteuses.

User Rating: Be the first one !

A propos de Mourad

Mourad
Participe au comité de lecture d'AOC (qui a dit pas régulièrement ?) et donne des coups de main sur le site ou sur tout un tas d'autres sujets (qui a dit c'est trop vague ?).

Consulter aussi...

« Secret Show » de Clive Barker

Clive Barker est un de ces artistes touchant à divers supports (littérature, cinéma, graphisme) avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.