« L’Algébriste » de Iain M. Banks

"L’Algébriste" de Iain M. Banks
« L’Algébriste » de Iain M. Banks

Depuis des milliers d’années, la Mercatoria maintient un réseau de trous de vers permettant de voyager entre les étoiles et s’efforce de maintenir une paix précaire entre les espèces. Mais l’humanité et les extra-terrestres étant définitivement d’une incurable agressivité, des terroristes, les Dissidents, effectuent des raids au cours desquels ils détruisent les portails, condamnant des systèmes entiers à l’isolement et l’autarcie pour de longues périodes. En effet, un portail ne se remplace pas aisément, devant être tracté à vitesse sous-luminique.

Le roman commence en une période de paix précaire. Iain M. Banks évoque en effet de nombreuses guerres récentes, dont une contre les IA. Deux systèmes solaires ont été coupés du réseau de la Mercatoria lors d’un conflit récent. L’un est dominé par le Méchant de l’histoire, l’ignoble Archimandrite Luciferous dont la cruauté nous permet de savourer quelques scènes de torture, et l’autre est le système Ulubis, comprenant la géante gazeuse Nasqueron et sa lune ‘glantine où vivent des humains, dont les Voyants Lents.

Les Habitants occupent les strates supérieures des géantes gazeuses. Leur durée de vie se chiffre en milliards d’années et leurs connaissances semblent infinies. Ils vivent dans une joyeuse anarchie, plus préoccupés par leurs joutes rituelles et la chasse de leurs jeunes que par les Rapides (c’est-à-dire des autres espèces pensantes) dont la durée de vie est pour eux ridiculement courte. Ils en tolèrent cependant quelques-uns, qui les amusent et les agacent plus qu’ils ne les intéressent réellement.

Fassin Taak est un jeune Voyant Lent prometteur, qui étudie les archives des Habitants amassées dans le plus grand désordre. Il met la main sur des informations inédites concernant la Liste des Habitants, qui permettraient de voyager entre les géantes gazeuses elles-mêmes. La Mercatoria pourrait ainsi se débarrasser des inconvénients liés aux attentats des Dissidents.

Luciferous ayant décidé de conquérir le système d’Ulubis, Fassin Taak est chargé de plonger dans l’atmosphère de Nasqueron pour rechercher la Liste et la formule détenue par les Habitants. Fantasques, ceux-ci ne lui faciliteront pas la tâche et sa quête le conduira à sillonner la galaxie. Il devra réviser bon nombre de ses certitudes.

Iain M. Banks nous offre un Méchant très méchant et des aliens à la pelle (les Habitants sont particulièrement savoureux). On soupçonne que l’auteur a voulu faire ici une parodie de space opéra. Le roman commence bien avec un flash-back émouvant et des pistes prometteuses. Mais l’action s’essouffle lors de la quête de Fassin au travers de la galaxie, jusqu’à frôler parfois le n’importe quoi, et le flash-back de départ se conclut de façon peu convaincante. Finalement, la construction du roman se révèle bancale.

En conclusion, la lecture de l’Algébriste n’est pas indispensable, mais peut faire passer un bon moment aux accros du genre.

Chronique de Florent Cirio

Editeur Bragelonne
Auteur Iain M. Banks
Pages 467
Prix 20,90€

Nous en pensons ...

Notre avis

2.3

En conclusion, la lecture de l’Algébriste n’est pas indispensable, mais peut faire passer un bon moment aux accros du genre.

User Rating: Be the first one !

A propos de Mourad

Mourad
Participe au comité de lecture d'AOC (qui a dit pas régulièrement ?) et donne des coups de main sur le site ou sur tout un tas d'autres sujets (qui a dit c'est trop vague ?).

Consulter aussi...

« La chute des rois, Troie – 3 » de David et Stella Gemmell

Enfin arrive à son terme l’épopée troyenne, dont les deux premiers tomes ont été présentés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.