Accueil » Chroniques de livres » « La saga de Xavi El Valent » de Boris et François Darnaudet, Gildas Girodeau et Philippe Ward

« La saga de Xavi El Valent » de Boris et François Darnaudet, Gildas Girodeau et Philippe Ward

On est aux environs des années 1200 après Jean-Baptiste, dans un pays où s’affrontent des Francs, des Katalans, des Kathars, des Okcitans, des Mujâhids, des Vasqs… Eh, non, je n’ai pas soudainement oublié toutes les règles d’orthographe ! On trouve aussi au détour d’une péripétie, des Holandés, des Sarcosiens et des chevaliers Teutoniks de Merkland… Les auteurs – car ils se sont mis à plusieurs pour offrir au lecteur cette saga invraisemblable – ont fait montre d’une imagination considérable !

Sans compter qu’ils nous proposent également un pape noir, Gontran le Défiguré, des cardinaux vendus, des guerriers félons, des sorcier(e)s, et puis tout un magnifique bestiaire : des tigro-raptors, des salamandres, des loups-garous, des mages, des nécromanciens, des amazones, des chevaux ailés, des zombies et même quelques dieux égarés !

Les auteurs semblent s’être beaucoup amusés à faire naître pour nous ces aventures rocambolesques, sans trop de souci de cohérence parfois, encore moins de vérité historique, mais qu’est-ce qu’on rigole ! Ça se castagne à tous les coins de page, ça fait ripaille, c’est sanglant, trépidant, très second degré pour tout dire, avec quand même, si on y réfléchit un peu, un fond pas si léger que ça !

Dans Le glaive de Justice, nous suivons Xavi et ses amis à la recherche du glaive de Justice, seul capable de vaincre les méchants. Mais pour cela, ils devront – évidemment – affronter de terribles épreuves ! Xavi doit développer son côté bruixot (sorcier) et ne sortira pas indemne de toutes ces expériences, bref, une belle quête initiatique comme on n’en fait plus guère.

Enfin muni de la fameuse épée, notre héros, dans De Barcelona à Montségur, prend la route pour l’Afrika afin de demander aide et soutien au puissant sultan An-Nisãr. De nombreuses épreuves l’attendent, ainsi que de drôles de surprises !

Boris & François Darnaudet, Gildas Girodeau et Philippe Ward nous offrent avec cette saga une vraie héroic fantasy, qui revient aux sources, avec de l’action, plein d’action, des batailles, des muscles et des monstres. Amateurs de romans psychologiques, passez votre chemin, ici on ne se préoccupe pas de psychologie, les personnages sont assez archétypaux : le héros qui va sauver le monde, le barbare à la Conan, la belle sorcière qui use de ses charmes, l’enfant à protéger… Mais ça fait partie du jeu ! Les romans sont axés sur l’aventure et les péripéties, c’est fait pour s’amuser et ça marche très bien. Parce que, si l’on sent bien que les auteurs n’ont pas eu à cœur de développer une intrigue complexe, ils ont par contre carrément soigné l’écriture et le rythme qui ne faiblit jamais !

Une frustration quand même dans cette lecture : la dernière phrase du second tome « Vous le saurez en lisant le tome 3 de la Saga de Xavi El Valent » ! Alors, c’est pour quand le tome 3 ?

Nous en pensons ...

Notre avis

3.8

Les romans sont axés sur l’aventure et les péripéties, c’est fait pour s’amuser et ça marche très bien. Parce que, si l’on sent bien que les auteurs n’ont pas eu à cœur de développer une intrigue complexe, ils ont par contre carrément soigné l’écriture et le rythme qui ne faiblit jamais !

User Rating: Be the first one !

A propos de Syl

Syl
Fervente adepte des cultures de l'imaginaire (et des autres), curieuse de tout (et du reste), boulimique du verbe (qui a dit, mais pas que ?), enfin et accessoirement présidente du concours Visions du Futur (pots de vin acceptés).

Consulter aussi...

« La Clef de Pandémonium » de Florent Balodis Delattre

Gilles-Jonathan Prosper, dit Johnny, guide de survie en forêt pour les touristes, pensait passer un bon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.