« Encore faut-il rester vivants » d’Anne Ferrier

L’apocalypse n’est pas pour demain, elle vient d’avoir lieu ! C’est le postulat de départ d’un roman attachant publié chez Magnard Jeunesse. Une éruption solaire d’une violence inouïe a tout dévasté et seuls ceux qui étaient abrités, protégés de la chaleur dans des caves, des tunnels ou des souterrains ont été épargnés.

Dans leur lycée, Shawn, le grand costaud, et Julia, l’intello bonne élève, sont les uniques survivants de leur classe, avec Mouette, une petite fille triste et solitaire. Les deux adolescents, que tout opposait jusque là, vont tenter ensemble de survivre et de protéger Mouette.

Une étrange maladie s’est développée parmi ceux qui ont réchappé à la catastrophe : un virus mortel rend très agressifs ceux qui en sont atteints. Un seul contact avec une personne contaminée est vecteur de transmission. Il est donc vital d’éviter ces Errants.

Dans l’espoir de trouver d’autres survivants sains, Shawn, Julia et Mouette quittent la ville et se lancent sur les routes à la recherche d’un mystérieux camp de rescapés. Mouette est blessée lors d’une rencontre avec des chiens redevenus sauvages, et a besoin de soins. Sauvés par Marco et sa petite sœur Assia, les trois jeunes gens localisent enfin le camp et espèrent du secours pour Mouette dont la blessure s’aggrave. Mais, séparés dès leur arrivée, ils sont soumis à des expériences étranges et inquiétantes. Comment arriveront-ils à s’en sortir ? Et pour quel avenir ?

Les personnages de ce roman, bien qu’un peu convenus, sont attachants, courageux et solidaires. Leurs parcours différents les enrichissent au lieu de les opposer. L’histoire, racontée selon les chapitres par l’un ou les autres des protagonistes, est plutôt originale, et pleine de suspense. Mon seul regret : un volume unique ! J’aurais bien vu les aventures de Shawn, Julia et Mouette, plus développées et relatées en deux tomes…

Chronique de Michelle ‘1642’ Gagnère

Nous en pensons

Notre avis

3,5

Les personnages de ce roman, bien qu’un peu convenus, sont attachants, courageux et solidaires. Leurs parcours différents les enrichissent au lieu de les opposer. L’histoire, racontée selon les chapitres par l’un ou les autres des protagonistes, est plutôt originale, et pleine de suspense.

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

Christian
L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Les compagnons de l’ombre tome 21 » anthologie

Jason Scott Aiken ouvre cette anthologie avec Galazi dans la ville enchantée, une aventure faisant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.