« Dangerous Women – 1 & 2 » Anthologies présentées par George R. R. Martin et Gardner Dozois

Ces deux recueils regroupent des auteurs de talent, dont la bio est présentée avant chaque nouvelle. Initialement en un seul volume, en France, la maison d’édition a fait le choix de les séparer en deux tomes : l’un composé d’auteurs masculins, l’autre d’auteurs féminins.

Est-ce pour cela qu’à l’issue de leur lecture on garde une impression d’inégalité et de manque de progression dans les intrigues ? Car c’est bien ce que j’ai ressenti alors même que plusieurs des auteurs réunis ici sont de très belles plumes de la fantasy. Autant, certains d’entre eux auront bien mis en valeur la dangerosité des femmes, autant je m’interroge encore sur la réelle dangerosité de certaines.

Ainsi, je reste sceptique sur la présence de plusieurs nouvelles «  historiques  » qui ne mettent pas vraiment en scène des femmes dangereuses, mais plutôt des femmes qui restent soumises à des situations ; par exemple, Raisa Stepanova, La chanson de Nora, ou encore Une reine en exil.

Tout comme je m’amuse de la vision de la femme dangereuse vue par certains auteurs qui n’est bien souvent dangereuse que pour l’ego masculin comme dans Catcher Jesus ou La ville Lazare.

En revanche, il y a eu pour moi de vraies bonnes surprises ou retrouvailles avec les nouvelles de Jim Butcher, Brandon Sanderson, Megan Lindholm ou Carrie Vaughn. J’ai été particulièrement « ébouriffée » par une nouvelle qui m’a donné l’impression d’être dans un jeu vidéo Les Mensonges que me racontait ma mère, ce qui est normal compte tenu des travaux de Caroline Spector.

En conclusion, ces deux recueils, me laissent un sentiment mitigé entre étonnement-plaisir et étonnement-dommage. Néanmoins, je crois qu’il est toujours intéressant de découvrir des auteurs et ces recueils nous le permettent.

Chronique de Marie-Hélène ‘1264’ Hochet

Nous en pensons

Notre avis

3.0

Autant, certains auteurs auront bien mis en valeur la dangerosité des femmes, autant je m’interroge encore sur la réelle dangerosité de certaines.En conclusion, ces deux recueils, me laissent un sentiment mitigé entre étonnement-plaisir et étonnement-dommage. Néanmoins, je crois qu’il est toujours intéressant de découvrir des auteurs et ces recueils nous le permettent.

User Rating: Be the first one !

A propos de Christian

L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Que passe l’hiver » de David Bry

« Un fil du destin se brise. Un autre se renforce. » Ces quelques mots sont le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.