Accueil » Chroniques de livres » « Continent perdu » de Norman Spinrad

« Continent perdu » de Norman Spinrad

continent-perduNous sommes au 23e siècle. Les États-Unis se sont effondrés dans la Grande Panique et la guerre, et l’Afrique est devenue le continent le plus riche, le plus civilisé. Même si, en fait, il s’agit plutôt d’un moindre recul par rapport aux sommets atteints autrefois en Amérique.

Mais le nord du continent américain est désormais un champ de ruines suffoquant sous un smog perpétuel, où les derniers habitants survivent avec des masques à gaz, des lunettes de protection et une nourriture amoindrie, et tirent l’essentiel de leurs revenus du tourisme étranger, des visites des restes des anciennes merveilles technologiques par les nouveaux riches Africains. Nous allons donc suivre la visite de New York, racontée d’une part par un historien venu d’Afrique voir ce qui reste de la période qu’il étudie, l’Amérique du 21e siècle, d’autre part par un des guides qui font visiter lesdits restes. L’alternance des commentaires sur cette même visite et les réactions des différents visiteurs qui accompagnent ces deux narrateurs créent un récit surprenant.

Sans doute ce texte ne peut-il plus être lu sans les références – données en fin de volume – à son époque de parution. Il n’en reste pas moins intéressant.

macaron_pde79

Nous en pensons ...

Notre avis

3.7

Sans doute ce texte ne peut-il plus être lu sans les références – données en fin de volume – à son époque de parution. Il n’en reste pas moins intéressant.

User Rating: Be the first one !

A propos de bornandg

bornandg
Encyclopédie de l'imaginaire sur pattes, il écume les salons de par le monde depuis des éons dont nul humain vivant ne peut se souvenir.

Consulter aussi...

Pénombres n°6 : « Mondes virtuels, monde réel » – Association Transition

Alors que les cinq premiers numéros du fanzine Pénombres étaient imprimés, ce numéro 6 se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.