Accueil » Chroniques de livres » « Arachnae » de Charlotte Bousquet

« Arachnae » de Charlotte Bousquet

Arachnae-charlotte-bousquetThéodora est une jeune bretteuse de génie, aussi talentueuse que libertine. Elle devra s’allier avec Tigran, le chef de la milice, vétéran austère et blasé. D’infâmes crimes pédophiles ont lieu dans la ville, des actions qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Car, entre les orgies des débauchés et les intrigues de palais, une force obscure est à l’œuvre : une secte occulte dont les plans pourraient anéantir la cité à jamais.

Voilà un livre noir, très noir. Dieux noirs, pédophilie, cannibalisme, tortures, tels sont les ingrédients principaux qui constituent l’intrigue et l’auteur les utilise assez judicieusement, parfois avec une étrange fascination morbide, au risque de mettre le lecteur mal à l’aise. La magie, élément essentiel de la fantasy, est très présente, mais son traitement est original. Elle se rapproche ainsi d’une forme de divination et trouve des échos essentiellement dans les personnages des trois Moires, avatars de la triple déesse lunaire et qui font beaucoup penser aux Parques grecques.

Sur le fond, on a une fantasy plus proche d’une ambiance « de cape et d’épée », loin du médiévalisme d’un Tolkien ou d’un Georges R. Martin, on y trouvera même des accents de polar assez bienvenus, dans une ambiance fortement inspirée par l’Italie de la Renaissance. Les personnages sont bien campés, même si on peut leur reprocher le peu d’empathie qu’ils suscitent auprès du lecteur. Les « méchants » en particulier sont si noirs qu’ils en deviennent un peu artificiels. La plume de Charlotte Bousquet est directe, efficace et sans fioriture, ce qui la rend agréable à lire, même si certains dialogues sont parfois un peu creux ou trop caricaturaux.

Un roman intéressant, à ne pas mettre forcément entre toutes les mains. Une chose est certaine : ce n’est pas le genre de bouquin qui laisse son lecteur indifférent.

À noter : Arachnae est le premier tome d’une trilogie. Cette réédition au format de poche a été revue par l’auteure.

Chronique de Philippe Deniel

macaron_pde78

Nous en pensons ...

Notre avis

3.7

Un roman intéressant, à ne pas mettre forcément entre toutes les mains. Une chose est certaine : ce n’est pas le genre de bouquin qui laisse son lecteur indifférent.

User Rating: Be the first one !

A propos de Mourad

Mourad
Participe au comité de lecture d'AOC (qui a dit pas régulièrement ?) et donne des coups de main sur le site ou sur tout un tas d'autres sujets (qui a dit c'est trop vague ?).

Consulter aussi...

Pénombres n°6 : « Mondes virtuels, monde réel » – Association Transition

Alors que les cinq premiers numéros du fanzine Pénombres étaient imprimés, ce numéro 6 se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.