Accueil » Chroniques de livres » « 22/11/63 » de Stephen King

« 22/11/63 » de Stephen King

22-11-63-Stephen KingDrôle de titre pour un roman, sauf quand on sait que c’est la date de l’assassinat du président Kennedy à Dallas.

Nous sommes en 2011, Jake Eppings, enseignant dans une petite ville du Maine, accepte une supplique de son ami Al Templeton, malade et presque mourant : accomplir une mission qui n’est rien moins que d’empêcher l’assassinat de JFK à Dallas le 11 novembre 1963.

Après bien des tergiversations et la révélation d’une fissure temporelle ouvrant un passage vers le passé, qui l’amènera à l’année 1958, Jake accepte, plutôt malgré lui, la mission que n’a pu terminer Al à cause de sa santé défaillante.

Et c’est le départ pour 1958, où Jake va devoir s’adapter. Il s’adapte d’ailleurs très bien, puisqu’il trouve un emploi, l’amour en la personne d’une charmante bibliothécaire et commence à repérer et à surveiller le futur assassin de JFK, Lee Harvey Oswald, en se demandant comment il va l’empêcher d’agir.

Stephen King, que l’on ne présente plus, maître de l’horreur et du fantastique, se lance dans le voyage temporel avec brio et sans rien perdre de son sens du suspense.

Le monde du début des années soixante est décrit avec minutie, ainsi que les modalités de la quête de Jake, ses embrouilles avec sa copine et les divers obstacles que le passé met sur son chemin.

La description de Dallas est inquiétante à souhait et la vie de cette époque crédible et réaliste.

Les 900 pages ne sont pas un obstacle. Elles permettent au contraire d’installer le lecteur dans l’environnement et le temps voulus (musique, voitures, expressions, danses). Mais l’inquiétude ou l’angoisse ne sont jamais loin et vont crescendo au fur et à mesure que le récit progresse.

Le style est fluide, les dialogues captivants, le caractère et la psychologie des protagonistes parfaitement rendus : il n’y a plus qu’à se laisser guider jusqu’au dénouement.

Un très bon cru Stephen King 2013 !

Chronique de Jean-Pierre Binet

macaron_pde77

A propos de Mourad

Mourad
Participe au comité de lecture d'AOC (qui a dit pas régulièrement ?) et donne des coups de main sur le site ou sur tout un tas d'autres sujets (qui a dit c'est trop vague ?).

Consulter aussi...

Pénombres n°6 : « Mondes virtuels, monde réel » – Association Transition

Alors que les cinq premiers numéros du fanzine Pénombres étaient imprimés, ce numéro 6 se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.